Délivrance ! !

Plus de peur que de mal !!! Mais quelle peur , quelle frayeur ce jour là, un grondement comme un tremblement de terre…Une tornade, « fermez la fenêtre !!!, tout s’envole !!! » et cette chaleur … D’un coup ! Ce feu senti dans leur cœur, et sur eux …

Jusqu’ici ils étaient restés discrets, « confinés volontaires » après la crucifixion de leur Maître : il valait mieux se terrer, ne pas se faire remarquer, les Juifs étaient menaçants. Pierre se rappelait avec une honte douloureuse le soupçon des juifs au moment du procès de Jésus : « toi aussi tu en étais, toi aussi tu es galiléen »; n’allait-on pas les prendre pour les crucifier eux aussi ?

Il leur avait bien annoncé : « je vous enverrai le Défenseur… le Paraclet » « Vous allez recevoir une force, quand le Saint Esprit viendra sur vous  » ; mais depuis le temps qu’Il était parti … on attendait, et la surprise fut totale : chamboulement pas seulement dans la maison, où ils s’étaient rassemblés pour prier avec Marie, mais aussi, et surtout, une tornade dans leur cœur, leur corps, leur esprit : parce que l’Esprit d’Amour que Jésus leur avait annoncé, ils le sentaient là, si subitement et si fort en eux …ce n’était pas abstrait, ni intellectuel, mais incarnation.

Car l’ Amour entre le Fils et son Père était devenu « chair » en eux ; comme en nous, depuis notre baptême. Il « s’est manifesté », leur a donné force, courage, conviction totale qu’ils étaient sur le bon Chemin, celui que Jésus leur avait révélé : Lui-même. « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu… (1ère lettre de St Paul aux corinthiens ch 6V 19)

Et les langues de feu sur chacun d’eux, ne seraient-elles pas le symbole que maintenant ils vont pouvoir se faire comprendre par tous, dans le langage culturel de chacun ? Puisse l’Église, 21 siècle après, avoir le même souci : retrouver les mots à leur source, qui fassent sens, pour que notre foi retrouve un sens …

A Pâques, l’énergie de l’Amour a été libérée par la Résurrection du Christ ; A l’Ascension nous avons ouvert notre être tout entier, ombres et lumière, pour nous laisser prendre par Lui et avec Lui dans son mouvement « d’Ascension » vers son Père.

A la Pentecôte, Son Esprit d’Amour nous donne en abondance ses dons , comme la force, la sagesse, la connaissance de Dieu, le don de conseil, de consolation , et se renouvelle chaque jour, en nous… Nous pouvons maintenant avoir accès à notre identité véritable , totale : celle de notre Divinité .

Exit les hésitations, la peur d’aller plus loin dans la Foi ! Bonjour la joie, la confiance pour se laisser aller par la Force du vent de l’Esprit, qui nous poussent irrésistiblement à témoigner de Lui. La peur reviendra parfois aux moments difficiles, mais la confiance est là, pour toujours ; ils sortent dehors et témoignent fortement : on ne les reconnaît plus ! « Vous serez alors mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre ; ne vous inquiétez pas de ce que vous direz » leur avait dit Jésus.

Ce contenu a été publié dans Foi et spiritualités, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *