Toi qui marches (poème pour me remonter le moral)

Quand le ciel
Sans soleil
M’éblouit
Et m’oublie

Quand la nuit
Me raidit
Quand les rêves
M’alourdissent

Quand les mots
Ne viennent plus
Quand mon corps
N’obéit plus

“Caminante, no hay camino, se hace el camino al andar, golpe a golpe…”*
Marche, il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant, pas à pas…

Ne regarde pas en arrière
Regarde les fleurs à tes pieds
Et lève la tête

Tu verras
L’immensité où tu vas
Tu verras
La clairière au bout du bois
Tu verras

Les branches s’écarter
Te laisser aller,
T’accompagner
Te soulever

La Terre est avec toi
Le soleil t’attend là bas

Marche tranquille,
En douceur
Suis ton cœur

N’écoute que les oiseaux
Et le murmure du ruisseau
Sens le soleil sur ta peau

N’écoute personne d’autre
Que l’amour qui est en toi
Que l’amour qui est en l’Autre.

Annick 2007-2018

*Extrait d’un poème d’Antonio Machado

Ce contenu a été publié dans Poèmes Annick, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Toi qui marches (poème pour me remonter le moral)

  1. Véronique de K dit :

    Merci, Annick, pour ce beau texte sur l’évènement de Pâques… qui nous renvoie à nous-même, à notre part de Dieu en nous qui attend de s’éveiller… Du bonheur et du sens à portée de main… ou de coeur !
    Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *